France : quand la gauche expulse des écoliers

LIBERTEL’actualité nous venant de la France depuis le début du mandat de François Hollande est des plus désespérantes. Le constat est amer. Si bien que les grandes idéologies censées dicter les actes du Parti socialiste (PS) semblent muselées par une clique d’irresponsables qui pour quelques points dans les sondages ou, au mieux, passer sous silence les vrais problèmes du pays, ne lésinent pas sur les moyens quitte à rependre ignominieusement les vieilles méthodes du Front national.

La France, terre de la liberté, par la Révolution française a hissé haut le flambeau de valeurs débordant le cadre de l’Hexagone pour guider le Nouveau Monde libre. Comment ne pas s’indigner que le thème principal dans le calendrier du gouvernement en place soit de hisser l’immigration comme LE cancer qui gangrène la France ? Les Roms qui ne sont que 17 000 dans un pays de 65 millions d’habitants, l’instrumentalisation de quelques illuminés radicaux islamistes brandis en archétype d’une majorité de modérés et maintenant, on appréhende, sans la moindre humanité des enfants sur les bancs de l’école. Leonada et Khatchik ne sont que les spécimens d’un mal qui ronge la France, décuplée par la campagne de dédiabolisation du FN (Front national), sous la complicité active et malavisée des médias.

L’immigration n’est pas le problème de la France et ils le savent

Le cynisme, l’orgueil et l’asservissement des intérêts de la concurrence libre et non faussée jettent de la poudre aux yeux du gouvernement qui n’y voit pas d’autre d’alternative politique. Si bien que la gauche s’en trouve divisée entre une gauche sur le papier, mais dont les décisions sont de droite, et une gauche qui dans ce tohu-bohu infernal essaie maladroitement de prévenir la catastrophe.

Cette tromperie effrontée et le reniement des valeurs dépasseront malheureusement le cadre d’un gouvernement pour s’étendre sur la confiance que le peuple français à l’avenir placera dans ceux qui vont le diriger. Je vois déjà le signe du début d’une lente, mais sûre descente aux enfers avec la victoire du candidat FN aux cantonales à Brignoles. A quand le réveil ?

 

The following two tabs change content below.
Widlore Mérancourt
Blogueur haïtien, bénévole, étudiant en sciences juridiques, présentateur télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.