Archives mensuelles : janvier 2014

Mgr Chibly Langlois, premier cardinal haitien

LangloisOn pleurait nos morts quand la nouvelle est tombée. 12 janvier. Cette date à jamais devrait rester un moment de recueillement. Mais pas que ça. Il nous faut aussi tirer les obligatoires leçons de nos erreurs passées. Pourquoi en moins d’une minute, 300000 vies comme par un sortilège se sont envolées, disparues dans un nuage incohérent de cendre, de poussière et de sang? C’est là qu’il nous faut commencer la réflexion. Trêve de tergiversation et de formules soporifiques. De pèlerinages médiatiques présomptueux contrastant avec le marasme ambiant et le quotidien indigent de la population. Depuis quand le discours politique pouvait-il changer le réel ? Le réel haïtien ? Qui le comprendra de toute façon ? Les belles paroles catalysées par de longues années d’études dans les plus grandes universités n’ont pas la vertu simple, mais pourtant nécessaire, de remplir les ventres affamés d’une population aux abois. Désabusée. Quatre ans après le séisme, on est encore au point de départ. On a enlevé çà et là quelques débris, planté nonchalamment quelques édifices. Épars. Sans but. On ne peut plus continuer comme ça. À outrageusement utiliser ce côté angélique du peuple qui explique, encore, les phénomènes naturels par le mystique. Gouverner doit pouvoir dire plus que retarder son passage de quelques jours dans le merveilleux monde des primes, hôtels, restaurants et voyages sur le dos du contribuable. Sur la misère. Silence.

12 janvier 2014 devient doublement historique. Deux faces d’une même médaille. Une poussiéreuse et ensanglantée, l’autre mémorable, reluisante d’espoir. Espoir, c’est justement ce que nous donne le pape François en nommant pour la première fois depuis toujours un cardinal haïtien. Chibly Langlois. Justice est faite d’un côté, attendons pour l’autre. Espérons que ce ne sera pas… éternellement.