Lettre à mon ami homo

(c) tpe-homosexualite-2011.e-monsite.com/
(c) tpe-homosexualite-2011.e-monsite.com/

Cher ami,

Ce n’est point par proximité affective ni désir de verser dans la controverse, mais plutôt par l’affirmation de mon engagement ferme sur le pacte républicain, promesse d’équité et d’égalité, que je me désolidarise de l’injustice que tu subis.

La liberté est la pierre angulaire de toute société. Toute restriction greffée sur elle ne saurait être acceptable que si de nature à assurer le bonheur de tous! Aussi, aucun être humain ne devrait se voir dicter ses comportements, ses inclinations ou la façon de s’affirmer au monde dans aucune communauté démocratique sans se voir confisquer l’essence de son existence qui est ce bien fondamental.

Cela dit, mon engagement contre les insultes, harcèlement, marginalisation et violence physique dont tu es l’objet ne saurait être interprété comme adhésion ou même préférence pour tes choix ! Loin de là. Qui suis-je pour te juger ? Mais plus encore, de quel droit aurais-je mon mot à dire sur tes passions intimes ?

Quand la religion s’aventure hors des cadres de la réglementation égalitaire sociale, la seule qui prévaut pour tous, elle parcourt des sentiers périlleux où la tyrannie, le rejet de l’autre et l’intolérance élisent domicile. Je rêve d’une société où la différence, loin d’être pathologique, serait un baume appliqué sur notre mal à être tous ensemble dans la paix !

Cher ami, de grâce, ne te rabaisse pas à l’exercice qui consiste à répondre le mal par le mal. Les moyens doivent au long de la quête honorer la fin ! Liberté. Égalité. Fraternité. Droits de l’homme. État de droit… Voilà tes repères.

Avec l’espoir de voir poindre à l’horizon la silhouette réconfortante de la garantie d’être différent dans la dignité, reçois toute mon affection.

Widlore Mérancourt
4 novembre 2014
Cayes, Haïti

The following two tabs change content below.
Widlore Mérancourt
Blogueur haïtien, bénévole, étudiant en sciences juridiques, présentateur télé.

7 réflexions au sujet de « Lettre à mon ami homo »

  1. Vous etes pour l’égalité des Droits sans distinction de préférence sexuelle.Contre toute forme de persécution contre les homosexuels mais vous ne cautionnez pas pour autant cette déviance sexuelle sans juger qui que ce soit.Si j’ai bien tout compris.Je partage vos opinions sur cette question de choix et de liberté de chacun.

    1. Pour être exact, je n’ai pas mentionné que l’homosexualité serait une déviance mais plutôt une préférence sexuelle. Mais on est parfaitement d’accord que ce que choisi de faire notre voisin n’est en rien notre problème.

      1. C’est moi-meme qui ai utilisé le mot déviance,pas vous.C’est juste pour expliquer que c’est un comportement non conforme aux normes que la société actuelle impose et non un jugement de valeur.

  2. On vit dans une société ou l’intolérance est la règle. On se contente toujours de pointer du droit et de juger le comportement de l’autre. Merci pour cette lettre à l’endroit de ton ami homo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.