Archives du mot-clé francois duvalier

Haïti : Il est temps d’honorer Francois/Jean Claude Duvalier pour services rendus à la patrie

Quelqu’un m’a un jour dit que Haïti est une terre d’exception. Ce que j’entends et lis sur cette île a en effet de quoi ébranler les socles de la raison et de la décence.

François et Jean Claude Duvalier - Credit photo : Paroles en Archipel
François et Jean Claude Duvalier – Crédit photo : Paroles en Archipel

Venons-en au fait. Certains se seraient indignés que le grandissime bienfaiteur de la patrie plus connu sous le nom de Baby Doc remette au goût du jour son parti d’un temps passé paradoxalement présent : les merveilleuses années de la dictature. Dans la perspective des élections qui se profile, l’ancien éternel présumé coupable de crimes contre l’humanité se prépare à faire bonne recette et réhabiliter son image ô combien injustement ternie. Après tout, n’a-t-il pas raison ? Pourquoi n’aurait-il pas le droit de rehausser l’éclat de son nom si sali par nos mensonges, nos inventions de massacre ? Que savons-nous vraiment de ce qui s’est passé ?

Jean Claude Duvalier - Crédit Photo : Plongaye
Jean Claude Duvalier – Photo : Plongaye

Que les exaltés se taisent… que les pseudopatriotes, militants, partisans des droits de l’homme, victimes fantômes, etc. avec leurs visions surannées de l’histoire mettent la sourdine. Francois Duvalier et consorts sont pour les Haïtiens ce qu’Adolf Hitler est aux juifs. Un homme au grand cœur envoyé par le Bon Dieu pour nettoyer la terre des rebuts malsains qui la gangrène. Dommage que nombre d’entre nous ne comprennent toujours pas. Jésus n’a-t-il pas, dit-on, été crucifié alors qu’il nous voulait que du bien ?
Oui, il est temps d’honorer cet homme et toute sa descendance pour les services rendus à la patrie. Pourquoi ne pas élever au cœur de la ville de Port-au-Prince une imposante statue, à la hauteur de la compassion qu’il a témoignée pour ces ingrats et amnésiques haïtiens ? Il est temps que le monde sache, il est temps que les journaux, la télévision, internet diffusent la nouvelle, François Duvalier et ses acolytes ont été ce qu’il y a de plus fin, de plus sublime, de plus extraordinaire qui peuvent arriver à Haïti.

Des maisons incendiées avec leurs occupants, des dizaines de femmes, de filles et enfants éventrés, des hommes arrachés de la chaleur du lit de leurs femmes en pleine nuit pour ne plus donner signe de vie. Fort dimanche, ô douce maison de retraite anticipée où celui qui rentre n’en sort pas. Que de mères n’ont pas fini leurs deuils ? Que de fils, de filles pleurent encore leurs disparus ! Qui dit mieux ?

Liberté d’expression bâillonnée, régime de terreur, dictature de la pensée unique, pillage dans les caisses de l’État, misère, cerveaux contraints à l’exil, terreur institutionnalisée, exécutions sommaires, Tonton macoute, image répugnante de l’ile dans la communauté internationale. Qui dit mieux ?

Et avec ça, vous vous insurgez qu’il se réserve le droit de se présenter aux élections ? Ce grand nationaliste, pourfendeur, pardon, défenseur des valeurs de la république, qui a contribué au rayonnement de la Perle des Antilles ? Non, mais sérieusement ?

Francois Duvalier et Bill Clinton
Francois Duvalier et Bill Clinton

Je déclare officiellement, par les pouvoirs divins qui me sont conférés (Ne me demandez pas par qui. C’est divin), que les nations doivent se réunir à l‘ONU et consacrer un jour à la gloire d’Adolf Hitler, Pinochet, Francois/Jean Claude Duvalier et consorts, Staline, Bachar Al Assad et tous les autres grands mécènes de l’humanité, injustement salis, foulés au pied, répugnés et dégouttés à tort. Ce sera justice !