Justice perverse

Étiquettes
19 juin 2014

Justice perverse

Ici, on ne se pare des habits de la Justice que pour mieux masquer ses perversions dans le bal expiatoire où l’indigent fait figure de bouc émissaire d’un système à visages multiples où l’on est traité selon l’épaisseur de son portefeuille et de son carnet d’adresses. Au carrefour de la déraison, les concepts changent de sens et le peuple perd sa dignité.

Partagez

Commentaires